Servez-vous du document « Portrait de ma situation financière » pour établir vos prévisions budgétaires pour l’année. Certains documents tels que vos relevés mensuels bancaires ou les factures d’électricité, de téléphone, d’assurance, livrets de banque et talons de chèques de paye peuvent vous aider à mieux prévoir vos revenus et dépenses, mais ils ne sont pas essentiels. Dans bien des cas, vous devez compter sur votre expérience.

 

Soyez réaliste, plus cet exercice sera conforme à vos habitudes de vie, plus cette planification budgétaire deviendra un outil profitable et indispensable. Il peut arriver que le total des dépenses soit supérieur à celui des revenus. Si cela se produit un seul mois, il est possible de se réajuster durant le mois suivant. Cependant, si cela perdure plusieurs mois, vous avez entre les mains un outil qui vous permettra de faire des choix en modifiant les sommes d’argent que vous consacrez à certaines dépenses.

 

La planification financière s’effectue en rapportant vos revenus et dépenses sur une base mensuelle. Pour ce faire, il faut multiplier par 4.3 les montants d’une semaine ou par 2.15 les montants aux deux semaines. Par exemple, un salaire de 300$ par semaine sera multiplié par 4.3 pour obtenir 1299$ par mois.

 

Les dépenses fixes sont des dépenses dont le montant est connu d’avance. Les dépenses fixes peuvent être régulières ou irrégulières:

 

Les dépenses fixes régulières sont des dépenses connues et qui reviennent mensuellement, telles que le loyer ou les paiements étalés.

 

Les dépenses fixes irrégulières sont des dépenses connues mais dont le paiement peut être annuel, bi-annuel. Ce sont, par exemple, le paiement de l’immatriculation d’une voiture, du permis de conduire, etc.

 

Les dépenses variables sont des dépenses dont le montant ne peut être établi d’avance avec exactitude mais qui sont prévisibles, compte tenu de votre mode de vie et de vos habitudes de consommation. Les dépenses variables les plus courantes sont l’alimentation, les vêtements, les frais de transport.

 

Les dettes devraient être indiquées à la dernière page du document. Elles se transfèreront d’elles-mêmes dans les dépenses fixes. De rembourser davantage que le paiement minimum demandé vous permettra d’en finir plus vite avec l’endettement et de profiter par la suite de votre revenu réel plutôt que de payer encore et toujours de l’intérêt.

 

 

La méthode des trois comptes de banque

Il est important que vous établissiez votre propre système de gestion afin de disposer de certaines sommes d’argent en temps voulu, tout en planifiant vos épargnes.

Nous vous suggérons la méthode suivante:

  1. Un premier compte, sur lequel on peut faire des chèques (compte courant). C’est celui dont on se sert très régulièrement pour déposer ses revenus, émettre des chèques pour payer les dépenses fixes et variables régulières.

Par exemple, ce compte sert à payer le loyer, la nourriture, les remboursements mensuels d’emprunts, l’argent de poche. C’est le plus utilisé de nos comptes.

 

  1. Un deuxième compte est celui qui sert uniquement pour les dépenses fixes ou variables qui surviennent de façon irrégulière.

 Par exemple, ce compte sert pour l’achat de vêtements, l’entretien de l’automobile, les assurances, les taxes, l’immatriculation, etc. Il est aussi facile à administrer et on peut suivre les dépôts et retraits qu’on y effectue.

 

  1. Le troisième compte (épargne) sert pour l’épargne et les imprévus. Fixez vous-même un montant précis à y verser mensuellement, en fonction de votre budget et des objectifs à atteindre. Les économistes suggèrent 10% de notre revenu brut.

Ce compte peut servir à accumuler de l’épargne pour un projet spécifique tel les vacances, l’achat d’une voiture ou d’une maison. Il peut également servir à s’établir un fonds d’urgence, fonds pouvant nous permettre d’assumer 1 à 3 mois de coûts de vie en cas d’attente du 1er chèque d’assurance-emploi, de paie ou d’assurance invalidité…